Rechercher

Dites stop à la goutte!


Il faut savoir qu'une crise de goutte n'arrive jamais par hasard. Elle est la résultante d'une période d'excès.

Entre autre, une surcharge de l'organisme en acide urique.


Une crise de goutte s'installe de manière insidieuse. D’abord localisée et courte, elle devient plus fréquente et plus douloureuse.

Elle apparaît plus souvent chez les hommes. Les femmes y seront plus sensibles après de la ménopause .

C'est quoi l'acide urique ?

L'acide urique est le produit final de la dégradation des purines. (Base azotée essentielle à de nombreuses fonctions. Les purines sont produites par l'organisme et par l'apport de certains aliments.)

En excès l'acide urique se dépose goutte à goutte dans les articulations sous forme de cristaux au niveau du liquide synovial et signe un déséquilibre entre sa production et son élimination par les reins.

On parle d’hyperuricémie (Concentration anormale d'acide urique dans le sang)


Les symptômes d'un excès d'acide urique.

Douleur brutale et intense survenant le plus souvent la nuit. Le simple contact du drap peut devenir insupportable.

Fatigue, fièvre et frissons peuvent également apparaître.

Rougeurs, gonflements, chaleur.


Au fil du temps, des nodules non douloureux (Tophus) peuvent apparaître sous la peau.

Plus rare, la crise de goutte peut se manifester sous forme de calculs rénaux.


La plupart du temps, une crise de goutte se fait ressentir dans le gros orteil, mais d'autres zones peuvent être concernées .

Raideurs et déformations peuvent également apparaître à long terme .


la principale complication peut être une néphropathie goutteuse (dépôt d'urate dans les reins) pouvant évoluer vers une insuffisance rénale.