Rechercher

Qu’est-ce que le syndrome des jambes sans repos ?

Aussi appelé SJSR ou maladie de Willis-Ekbom.



Le syndrome des jambes sans repos se traduit par une envie irrépressible de bouger les jambes. Un besoin étrange et très inconfortable.

Cela peut aussi affecter les bras, la tête et le corps, avec quelque fois des picotements voire même des douleurs.

90% des personnes, et particulièrement les femmes se disent touchées par ce trouble principalement la nuit rendant de ce fait un sommeil agité et non réparateur pouvant réduire considérablement la qualité de vie.

Bien que le syndrome des jambes sans repos puisse être un problème à tout âge, il semble être plus grave chez les personnes d'âge moyen et plus âgées.


La cause exacte du syndrome des jambes sans repos n'est pas établi. Souvent mal compris ou mal diagnostiqué.

Cependant il est souvent associé à plusieurs conditions médicales :

- Le SJSR primaire a une cause génétique et est familial dans 50 % des cas.

- Le SJSR secondaire par contre, peut être dû à une carence en acide folique, en magnésium, en vitamine B12 , C et E...

- Une personne atteinte du SJSR doit connaître son taux de ferritine. Une carence en fer est connue pour être la principale cause du syndrome des jambes sans repos.

- Certaines pathologies peuvent être responsables de ce syndrome : la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Parkinson, une insuffisance rénale, le diabète , un trouble veineux, un trouble de la thyroïde, une grossesse ...

- un déséquilibre du neurotransmetteur dopamine pourrait contribuer au trouble.

- Les antidépresseurs, le stress, les analgésiques, l'alcool et la caféine peuvent aussi provoquer ou aggraver les symptômes.

Alimentation et hygiène de vie


Une mauvaise santé intestinale est une cause fréquente ou un contributeur à l'inflammation systémique. Donc si vous ressentez des symptômes intestinaux tels que ballonnements, gaz, inconfort, indigestion, diarrhée ou constipation, une visite chez votre Naturopathe préféré s'impose !

Une prolifération bactérienne, une porosité intestinale ou un déséquilibre acido/basique montrent un lien direct avec le syndrome des jambes sans repos.