Rechercher

Cystites : Stop !

Dernière mise à jour : 29 août 2021



Des picotements, des brûlures, des douleurs localisées, des envies d'uriner pressantes et fréquentes, pour constater qu'en fait pas grand chose ne se passe et n'apportant qu'un léger et bref soulagement.

Vous l'avez reconnue mesdames, il s'agit bien de "Cystite".


Environ 1 femme sur 5 en souffre et de façon récurrente.

Les hommes ne sont pas épargnés, mais moins sujets de part leur anatomie.


Alors, de quoi s’agit-il ?

La cystite, également connue sous le nom d'infection urinaire, est une infection des voies urinaires avec inflammatoire de la vessie causée généralement par des bactéries.

(Bien qu'une irritation de l’urètre puisse aussi provoquer une cystite).

Plus rarement heureusement, cette infection peut dégénérer en pyélonéphrite. Bien plus grave ! Signe que l'infection est remontée jusqu'aux reins. (Urgence médicale !)


Les voies urinaires font partie des émonctoires (organes qui éliminent les déchets et les toxines de l’organisme pour maintenir l'homéostasie et l'équilibre biochimique). Leur rôle est fondamental !

 

Les causes-sous jacentes les plus fréquentes de la cystite :


🌿 Les émotions

En effet, nos émotions ont un impact direct sur notre santé, elles entrainent forcement une réaction: de la peur, de la joie, de la tristesse, de la colère, du dégoût ...

Les maux du corps sont le reflet d’émotions non exprimées ou refoulées qui vont occasionner une baisse du système immunitaire et ainsi ouvrir la porte à des organismes nocifs pour notre organisme.

Savoir reconnaître nos émotions, savoir les accueillir et les gérer va permettre sans aucun doute d’améliorer et d’optimiser la santé globale.

Symboliquement la cystite, peut se traduire par le sentiment d'une "intrusion" sur son territoire, de se sentir envahie.

Ou de dissimuler une frustration ressentie, avoir des difficultés à trouver sa place, la peur de dire NON, un stress, un traumatisme ...

En médecine traditionnelle chinoise, les reins sont aussi les organes associés à la peur et à la volonté !

 

🌿 Un système immunitaire affaiblit

Une fatigue persistante, un sommeil perturbé fragilise notre système immunitaire.

Mais il est aussi très dépendant de notre alimentation et de nos habitudes de vie au sens large. (Qualités des relations humaines, niveau de stress, déséquilibres digestifs, carences, sédentarité ...).

 

🌿 Histamine élevée

Des études cliniques ont démontré que les personnes souffrant d'infection urinaire ont des niveaux élevés de mastocytes dans la vessie. Les mastocytes sont un type de cellules immunitaires qui sécrètent de l'histamine.

De plus, elles ont des niveaux élevés de méthyl-histamine dans leurs urines. La méthyl-histamine est un métabolite majeur de l'histamine.

L'histamine peut s'accumuler dans le corps avec une surconsommation d'aliments riches en histamine (ex: aliments fermentés, viandes et fromages vieillis et le vin rouge en sont particulièrement élevés).

- La surconsommation également d'aliments pro-inflammatoires va stimuler les voies inflammatoires dans le corps et libérer de l'histamine. (ex: le gluten, le sucre, les aliments frits et panés, les aliments transformés et les produits laitiers).

 

🌿 Le microbiote (Flore intestinale) joue aussi un rôle non négligeable dans les infections urogénitales basses. Un déséquilibre de celui-ci va entrainer une prolifération de bactéries et peut mettre en évidence une candidose (champignon, levure), responsable de cette pathologie.

Bon nombre des infections urinaires sont également causées par la bactérie Escherichia coli, le reste étant causé par d'autres souches bactériennes telles que Klebsiella pneumoniae, Streptococcus spp., Staphylococcus epidermidis ...


Ces différentes souches de bactéries peuvent être trouvées dans la flore intestinale, principalement dans le tractus gastro-intestinal. Une fois à l'intérieur des voies urinaires, les bactéries colonisent la vessie et peuvent également remonter par les uretères jusqu'aux reins.


 

La cystite est complexe et touche différentes parties du corps - le plancher pelvien, la vessie, les nerfs et même le cerveau.


Les symptômes d'une cystite et les protocoles de soins disponibles peuvent varier d'une personne à l'autre. Tout le monde est différent et ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas être efficace pour vous, et vice-versa.

Seule une prise en charge holistique, en tenant compte des différentes zones affectées renforcera les chances de succès.

Votre Naturopathe en a les compétences.

Après un entretien sous forme de dialogue et de partage, il vous délivrera un programme personnalisé complet avec des conseils, des techniques et des remèdes essentiellement naturels.

 

🌿Les solutions Naturopathiques


- Première chose à mettre en place, un rééquilibrage alimentaire pour se tourner vers une alimentation alcaline, généreusement fournie en légumes frais. Les courges, les légumes verts, les jus de légumes crus, les graines germées, les avocats, les patates douces, les bananes, les poires, les dattes, des fibres etc etc, font parties des aliments à privilégier.


En parallèle, on diminuera la consommation de certains produits pour leurs effets déclencheurs comme les aliments acides et pro-inflammatoires (Les boissons gazeuses, le cafe, les alcools forts, le vin blanc, les agrumes (excepté le citron), les tomates cuites, les grillades, les panures, les céréales raffinés, les condiments, la charcuterie ....)

Il faudra ben sûr aussi s’éloigner le plus possible des additifs chimiques (colorants, conservateurs...)

Sans oublier de vous rappeler l'importance de boire beaucoup d'eau. Surtout en période de crise. Cela va permettre de "diluer" les germes et de faciliter leur évacuation. Au moins 1,5 litre d'eau/jour.


 

La phytothérapie et le pouvoir des plantes !

Les plantes médicinales sont largement utilisées pour traiter les cystites.

La Busserole pourrait agir comme anti-bactériens, anti-septique, diurétique et comme cicatrisante des muqueuses.

Les feuilles de pissenlit pourront être utilisées comme puissant diurétique et ainsi permettre de "rincer" la vessie tout en soulageant les symptômes.

D'autres plantes sont à notre disposition. Le choix dépendra de l'avis du Naturopathe.

(L’automédication est fortement déconseillée)


On envisagera une détoxification foie/intestin, et un rééquilibrage de la flore intestinale avec un protocole adapté au profil de l’intéressé.

 

Afin de permettre à l'organisme de se rétablir plus rapidement il sera nécessaire de soutenir le système immunitaire.

Avoir une bonne alimentation en fait partie, c'est la base !

La diffusion et l'utilisation de certaines huiles essentielles pourront être également d'une grande aide. Au même titre que la phytothérapie, la gemmothérapie (Les bourgeons) et les plantes dites "adaptogènes" pour une prise en charge globale (physique et psychique) de la personne.

Une cure de vitamine C, de vitamine D, de magnésium et d'omega 3 viendront aussi en soutien si nécessaire.

 

L'équilibre hormonal peut vous sembler bien éloigné du sujet mais pourtant il ya bien un lien avec les cystites.

Petite explication: les œstrogènes aide (entre autre) au développement d'un type de levure (Lactobacille) présent dans le microbiote vaginal pour protéger de vagin des infections. Si au cours du cycle la production d’œstrogène est insuffisante, le microbiote de pourra pas correctement se défendre d’éventuelles autres bactéries et permettre à celles-ci de migrer jusqu’à la vessie.

La prise de probiotiques intestinaux et vaginaux vont participer au rééquilibrage des 2 microbiotes.

 

La cystite n'est pas une fatalité !

Il existe des solutions efficaces et naturelles pour vous en débarrasser de façon pérenne.

Dites stop !!!

 

CABINET DE NATUROPATHIE SKYLINE - NOUMEA

Isabelle Seguin - Naturopathe - Educateur de santé

Consultation sur rdv au : 77 46 68


Conventionné MDF & MPL

 













54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout